Fête de la Nature – 25 mai 2024

Pour la quatrième fois, la Fondation du Bois de Chênes, en partenariat avec l’Association pour le Bois de Chênes de Genolier (ABCG), le Parc naturel régional du Jura vaudois, la Garenne et divers experts s’associe à la Fête de la Nature. Le samedi 25 mai 2024, diverses animations vous sont proposées sur l’ensemble du site naturel du Bois de Chênes. Il y en aura pour tous les goûts ! Venez découvrir en famille les secrets dont regorge la réserve du Bois de Chênes, sa forêt, ses animaux, ses marais, son potager et plus encore.

Participer à ces activités vous intéresse ? Attention, le nombre de places est limité et uniquement sur inscription. Inscrivez-vous vite ci-dessous à l’animation qui vous séduit (en cliquant dessus) ou depuis la page globale www.fetedelanature.ch/evenements/bois-de-chenes.

Pour cette journée d’animation, nous vous accueillerons de de 8h30 à 18h à la ferme-château au cœur du Bois de Chênes. Vous y trouverez aussi des stands, des mini-films, une buvette avec des produits cuits dans notre four à bois (tartes, pain et tresse). Des toilettes publiques sont à disposition. 

  • Exposition photographique du Bois de Chênes toute la journée dans la grange.
  • Stands avec le parc animalier de La Garenne et la société d’apiculture.
  • Projections de mini-films nature dans la ferme
  • Visite libre du potager

Privilégiez de venir en mobilité douce. À pied, en vélo (publibike ?), en transport public depuis Vich (arrêt Poste, bus 830, à 25 min) ou Coinsins (arrêt Auberge, bus 820, à 15 min) ou Genolier (gare à 25 min). Le parking du Bois de Chênes est ouvert, mais aucune place supplémentaire ne sera mise à disposition (aucun parking sur la prairie ou le long de la route ne sera autorisé).

Nous espérons vous voir nombreux et ensemble découvrir les secrets de la Nature !

Avec le partenariat de :

Bienvenue au Bois de Chênes

un site naturel d’exception

Le site

Le Bois de Chênes, poumon de nature au cœur du bassin lémanique

Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants.

Antoine de Saint-Exupéry

Le Bois de Chênes de Genolier est un site naturel, paysager et patrimonial protégé depuis 1966.
Le but de la fondation est de promouvoir une gestion durable de ce patrimoine.
Après une rénovation douce de la ferme-château, cette dernière sera équipée d’espaces de formation et d’accueil, au service du public, des groupes et des élèves des écoles en particulier.

Nature et paysage

A l’origine, le Bois de Chênes était une chênaie à charmes. Cette essence a été peu à peu remplacée par le hêtre et, çà et là, par des résineux, mais le nom est resté à travers les siècles. La présence de chênes témoigne du rôle important que jouait cet arbre dans le passé. L’écorce était récoltée pour le tannage des cuirs et l’arbre fournissait du bois d’oeuvre et des glands pour les porcs qui pâturaient à l’époque en forêt.

Situé entre 490 et 580 m d’altitude, le Bois de Chênes abrite un massif forestier compact parsemé de nombreuses clairières. Implanté sur un plateau morainique bosselé descendant en pente douce en direction du lac, ce vestige glaciaire jouit d’un climat collinéen chaud, sec et ensoleillé et constitue un îlot de verdure pour de nombreuses espèces végétales et animales spécialisées.

Sa géologie tourmentée a créé une grande variété d’écosystèmes comprenant des forêts, des clairières avec des prairies sèches et humides, ainsi que des zones inondées en permanence ou temporairement.

Sa végétation arborescente reflète bien la variété des niveaux d’humidité des milieux ainsi que des sols et des substrats. Les sommets et les pentes des collines, généralement sèches, sont dominés par la hêtraie à laiche blanche typique. La présence de quelques châtaigniers rappelle l’existence par endroits d’un substrat cristallin. Les zones plus fraîches à proximité des marais sont colonisées par la hêtraie à gouet qui constitue l’association forestière la plus répandue. Dans les dépressions à nappe d’eau proche de la surface du sol, le terrain devient trop humide pour le hêtre. La frênaie prend sa place, notamment la frênaie à laiche qui borde les rives des ruisseaux. Les collines abritent aussi de vastes charmaies à gaillet des bois– peuplements rarement aussi bien développés dans la partie méridionale du Plateau suisse – et des milieux secs et ouverts comme les pelouses sèches et mi-sèches médio-européennes (ont plusieurs constituent des prairies et pâturages secs d’importance nationale. Les prairies sèches profitent à de nombreux insectes et comprennent également des plantes rares comme la Brunelle blanche, une petite lamiacée en danger qui colonise les milieux secs et les broussailles.
Ce vaste espace forestier est parcouru par la grande faune et ses nombreuses lisières et clairières sont très appréciées d’espèces comme la Huppe fasciée, un oiseau cavernicole qui vit dans ces milieux ouverts et ensoleillés.
Les cuvettes humides entre les collines, à l’exemple de la Baigne aux Chevaux, sont reliées par un réseau hydrographique ramifié et abritent des étangs bordés de roselières lacustres, de magnocariçaies et de quelques surfaces de prairies à molinie. Ces milieux abritent aussi plusieurs espèces de papillons en danger, tel l’Azuré de la Sanguisorbe.

L’ensemble de ces biotopes humides, tout comme l’espace forestier dans sa totalité, constitue un vaste site de reproduction des batraciens d’importance nationale où vivent de nombreuses espèces spécialisées pour certaines très rares et menacées comme la Grenouille agile, un batracien en danger, typique des bois humides et des prairies marécageuses.

Bois de Chênes – Carte des inventaires et des sentiers

Réserve forestière

Le Bois de Chênes comprend, depuis 1961, une des 49 réserves forestières instaurées par l’institut de recherches WSL et l’école polytechnique fédérale de Zurich ETH. Destinée à contrôler l’efficacité de la politique de la Confédération en matière de réserves forestières et suivre la dynamique forestière en absence d’exploitation, le Bois de Chênes joue un rôle clé dans ce réseau de réserves car il constitue un exemple représentatif des hêtraies intermédiaires et sèches du Plateau Suisse.

En 2015, la réserve forestière, initialement de 38 ha, a été étendue par le biais d’une convention entre le canton et la commune de Genolier. Elle couvre dorénavant quelques 130.6 ha. Cette réserve forestière est une réserve forestière mixte, englobant des périmètres de réserve forestière naturelle (avec un sous-périmètre en réserve dite intégrale) et de réserve forestière particulière (avec des sous-périmètres de lisières et de clairières). La réserve forestière naturelle est dévolue à la libre évolution de la forêt, sans intervention humaine et proche du processus naturel. Elle vise à favoriser le développement des groupes saproxyliques (champignons, lichens, insectes, etc.) dépendants des phases de sénescence avec vieux arbres et bois mort. La réserve particulière sert à la promotion et la protection d’une diversité biologique et structurelle élevée au moyen d’interventions ciblées et à façonner des peuplements en adéquation avec la station. La réserve forestière mixte peut également servir d’objet pour des études scientifiques.

Protection

Ancien domaine agricole, le maintien du Bois de Chênes qui se voit préservé dans un environnement très construit découle d’une histoire foncière à rebondissements, marquée notamment par une convention signée au début des années 1960 entre la commune de Genolier – propriétaire du site – et l’Etat de Vaud. Le Bois de Chênes est protégé depuis par un arrêté cantonal de classement datant de 1966.

Il comprend de plus de nombreux biotopes protégés par des inventaires fédéraux d’objets d’importance nationale.

Gestion

La gestion du Bois de Chênes vise à :

  • Maintenir à long terme la mosaïque des milieux naturels présents
  • Maintenir un paysage diversifié, alternant surfaces agricoles et forestières.

Les mesures de gestion sont aujourd’hui axées sur les milieux naturels. Elles visent notamment à favoriser la faune et la flore liée aux prairies sèches, aux marais, aux ourlets et aux transitions entre milieux. Certaines visent à limiter la progression des solidages et autres néophytes envahissants.

Communiqué – Protection du Bois de Chênes

Protection du Bois de Chênes : mise à l’enquête publique de la révision de l’arrêté de classement datant de 1966

Le Département de l’environnement et de la sécurité (DES) met à l’enquête publique la décision de classement du Bois de Chênes sur le territoire des communes de Genolier et Coinsins. Ce document complète la réglementation en vigueur dans le Bois de Chênes et actualise la prise en compte des inventaires fédéraux de protection de la nature et du paysage. Elle apporte également des clarifications, notamment en ce qui concerne l’accueil du public et les usages du site. Ce classement révisé permettra de disposer d’une véritable stratégie de protection à long terme de ce site naturel et paysager d’exception.

Communiqué de presse du Canton de Vaud du 19 novembre 2020

Information de la commune de Genolier du 19 novembre 2020

Galerie d’images

Visites guidées

Découvrez le bois de Chênes

Visites guidées

Des visites guidées de la réserve naturelle peuvent être demandées toute l’année pour des groupes de personnes adultes ou adolescentes.

Nous vous proposons des balades sur mesure en fonction de vos envies ou de vos besoins, afin de découvrir l’âme du Bois de Chênes, son histoire, sa gestion et ses richesses (réserve forestière intégrale, les prairies sèches, les marais, etc.).

Prévoir de bonnes chaussures de marche et une tenue adaptée à la météo.